Mariage

« Le mariage est et restera le voyage de découverte le plus important que l'homme puisse entreprendre. » – Sören Kierkegaard, philosophe danois

Pour renseignements ou réservations, veuillez communiquer avec
Mme Daniela Staffa
au (514) 842-2925 poste 224
Télécopieur: (514) 842-3370
dstaffa@basiliquenddm.org.

Un mariage est une célébration qui demande une grande préparation. Pour concrétiser votre projet d’union, vous devez communiquer avec nous quelques mois à l’avance, pour choisir les dates et les heures disponibles. Les mariages sont célébrés à la basilique Notre-Dame et à la chapelle Notre-Dame du Sacré-Cœur, surtout le samedi, à 13 h 30 et à 15 h 30. Les visites sont interdites durant la cérémonie. Veuillez noter qu’aucun mariage ne peut être célébré le dimanche.

Les diverses étapes

Le prêtre accueille le couple et trace avec lui les grandes étapes de la démarche qui le mènera à la célébration du mariage, à savoir :

  • l’enquête prénuptiale avec le prêtre ;
  • l’obtention des certificats de baptême et de confirmation ;
  • le cours de préparation au mariage : le couple s’inscrit au cours de préparation au mariage d’un organisme officiel reconnu par le diocèse de Montréal ;
  • la deuxième rencontre avec le prêtre permet à celui-ci de compléter le dossier avec tous les documents requis ;
  • le choix d’une date pour la répétition, normalement une semaine avant le mariage.

 

Le sacrement du mariage

Saint Paul dit : « Maris aimez vos femmes, comme le Christ a aimé l'Église. (...) Ce mystère est de grande portée ; je veux dire qu'il s'applique au Christ et à l'Église. » (Ép. 5, 25. 32).

L'alliance matrimoniale, par laquelle un homme et une femme constituent entre eux une intime communauté de vie et d'amour, a été fondée et dotée de lois propres par le Créateur. De par sa nature, elle est ordonnée au bien des conjoints ainsi qu'à la génération et à l'éducation des enfants.

Une unité indissoluble

L’alliance matrimoniale entre baptisés a été élevée à la dignité de sacrement par le Christ Seigneur. Le sacrement du mariage signifie l'union du Christ et de l'Église. Il donne aux époux la grâce de s'aimer de l'amour dont le Christ a aimé son Église : la grâce du sacrement perfectionne ainsi l'amour humain des époux, affermit leur unité indissoluble et les sanctifie sur le chemin de la vie éternelle.

Une célébration publique

Le mariage se fonde sur le consentement des contractants, c’est-à-dire sur la volonté de se donner mutuellement et définitivement dans le but de vivre une alliance d’amour fidèle et fécond. Puisque le mariage établit les conjoints dans un état public de vie dans l’Église, sa célébration est donc publique. Elle se déroule dans le cadre d’une cérémonie liturgique, devant le prêtre (ou le témoin qualifié de l’Église), deux témoins et l’assemblée des fidèles.

L’unité, l’indissolubilité et l’ouverture à la fécondité sont essentielles au mariage. La polygamie est incompatible avec l’unité du mariage; le divorce sépare ce que Dieu a uni ; le refus de la fécondité détourne la vie conjugale de son « don le plus excellent », l’enfant.

Le remariage des divorcés du vivant du conjoint légitime contrevient au dessein et à la loi de Dieu enseignés par le Christ. Ils ne sont pas séparés de l’Église, mais ils ne peuvent accéder à la communion eucharistique. Ils mèneront toutefois leur vie chrétienne en éduquant leurs enfants dans la foi.

La maison des enfants

Le foyer chrétien est le lieu où les enfants reçoivent la première annonce de la foi. Voilà pourquoi la maison familiale est appelée à bon droit l’« Église domestique », communauté de grâce et de prière, école des vertus humaines et de la charité chrétienne.